« Corruption à l’état pur »

corruption

Mardi un enquêteur en chef du Tracfin espagnol (anti-blanchiment) a témoigné au Congrès espagnol et a parlé de « corruption à l’état pur » pour qualifier le système de financement du Partido Popular dans le cadre d’une enquête sur une méga-affaire de corruption et de financement occulte (Gurtel).

Il a aussi confirmé (avec un euphémisme lourd de sens) que plusieurs cadres supérieurs du parti, dont Mariano Rajoy ont touché. Dans toute démocratie digne de ce nom ce serait un scandale qui devrait faire sauter le gouvernement, enclencher des poursuites : mais l’Espagne n’est pas un état de droit.

Evidemment cette news qui a fait l’effet d’une bombe en Espagne n’a pas été relayée en France. Il ne s’agirait surtout pas de ternir l’honorabilité de Don Rajoy, champion mondial de la légalité (celle qu’on écrit soi-même) et surtout nouveau grand ami du tout aussi « honorable » Macron.

Mais elle n’a pas non plus été relayée par la plupart des grands journaux madrilènes… ni par TVE, ce qui a suscité une protestation de journalistes de la chaine publique scandalisés par une telle censure.

D’ailleurs c’est pas un si grand scoop que ça puisqu’on sait depuis un moment que Rajoy apparaît dans la comptabilité parallèle du parti, sans que ça fasse plus de problèmes que ça :

93850-827-481

Democracy Made in Spain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s