Menaces de mort du gouvernement Rajoy sur Puigdemont #Votarem #Oct1

Pablo Casado a déclaré aujourd’hui que si Carles Puigdemont, le président de la région catalane, déclarait l’indépendance unilatéralement demain il pourrait bien finir comme Lluís Companys, le premier président de cette région : c’est-à-dire fusillé.

Pour mémoire, l’indépendantiste catalan Companys, qui avait trouvé refuge en France sous Franco avait été livré par la Gestapo aux franquistes, puis torturé et fusillé en 1940. En illustration de ce billet la dernière photo qu’on ait de lui juste avant son éxécution.

Pablo Casado n’est pas n’importe qui : il est en charge de la communication du Partido Popular. C’est donc une menace de mort pas vraiment voilée et très officielle.

Le seul média français qui en parle visiblement est La semaine du Roussillon. Voilà au moins un média courageux et sympathique, dans un marigot médiatique français de mensonges et de lâchetés.

Sans autre commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s