Dimanche de répression politique en Catalogne #Votarem

Vu de mes yeux incrédules ce matin dans une école de Barcelone…

… un bataillon de police composée de brutes épaisses prenant manifestement plaisir à ce qu’elles faisaient, aux ordres du Colonel de la Garde Civile Rajoy (ce clown triste n’est rien d’autre), lui-même aux ordres de toute l’oligarchie fasciste et corrompue (oxymore) qui a plumé le pays, affolée par une contestation populaire qui n’en peut plus et qu’il fallait donc absolument réprimer : car c’est véritablement ça l’enjeu de ces élections…

… venir tabasser des gens sans défense et totalement pacifiques, frapper violemment et sans nécessité aucune des femmes au visage et au sol de leurs grosses bottes, tirer des gens par les cheveux sur plusieurs mètres…

… pour venir confisquer les urnes (et les feuilles d’émargement, pratique pour ficher les gens) car malgré la répression massive (arrestations, saisies, menaces) de ces derniers jours tout était prêt ce matin à Barcelone pour pouvoir voter, dans un sentiment d’allégresse palpable, pour un peuple agissant de manière démocratique et spontanée, sans partis politiques, sans autres slogans que « Nous voterons », sans autres armes que des oeuillets qu’ils voulaient offrir à la police… ce sont là des choses on ne peut plus dangereuses pour tout pouvoir en place…

… j’ai rarement vu quelque chose d’aussi triste de ma vie…

… même si très clairement l’oligarchie espagnole, malgré tous ses mensonges relayés par tous les médias officiels (français compris), a perdu une sérieuse bataille en Catalogne en montrant son pire et plus honteux visage. Espérons que l’insurrection populaire en Catalogne donne des idées en France car on a finalement les mêmes pourris à la tête du pays.

Je ne peux que constater qu’il n’y a strictement rien de galvaudé (ce que je pensais avant de venir ici) à parler de répression de type franquiste : c’est exactement la même racaille qui avait placé Franco au pouvoir qui continue à tirer les ficelles du pays, et Rajoy n’en est aujourd’hui que le vulgaire homme de main, usant fort logiquement des mêmes méthodes.

Les Catalans appellent leur révolution la révolution du sourire.

Elle vient seulement de commencer cet après-midi.

François Serrano

Post Scriptum : une vidéo de cet évènement est désormais disponible sur la chaine Youtube de L’impertinent.

4 commentaires

  1. La défense du nationalisme catalan semble s’éloigner de la ligne éditoriale de ce blog qui ciblait régulièrement le nationalisme français et le front national. cela semble un retour en arrière cap vers le moyen age et ses régions et féodalités. Et ne pas mettre le gouvernement espagnol démocratiquement élu sur le même plan que les fascistes, cela n’a rien à voir et insulte la mémoire de tous les morts du franquisme, du fascisme….

    J'aime

    • Pour ce qui est des victimes du franquisme, l’auteur de ce blog est bien placé et parfaitement à l’aise, à la fois parce que sa famille en fait partie et qu’il connaît bien la question pour précisément pouvoir affirmer que le gouvernement actuel n’est ni plus moins que le commis d’une oligarchie économique et politique locale associée au franquisme, et qui continue à tirer les ficelles du pays, ce que tous les Espagnols un minimum lucides savent parfaitement. C’est ça la réalité de la « démocratie » espagnole. Concernant votre commentaire concernant le nationalisme, l’article d’aujourd’hui explicite que justement il ne s’agit pas ici de nationalisme au sens (bêtement) identitaire et chauvin où on l’entend généralement, mais au contraire de l’expression d’idées politiques visant à redonner au peuple plus de souveraineté et de prise sur les décisions, que les états nations jacobins et centralisateurs, comme le nôtre avec sa monarchie présidentielle, permettent. N’hésitez pas à réagir à ce sujet et à poursuivre la conversation si vous le souhaitez. Bien cordialement.

      J'aime

      • Pour avoir vécu en espagne plus de 2 ans entre 2013 et 2015, je considère que c’est un pays ou il fait bon vivre, ou on est parfaitement libre et qui est un pays démocratique. Je ne sais pas de quels espagnols lucides vous parlez mais personne ne m’a jamais parlé de franquisme rampant en Espagne. Et les violences de ce we aussi condamnables soient-elles n’ont rien à voir avec la manière de réprimer sous Franco. ne comparons pas ce qui n’est pas comparable. Et beaucoup de catalans ne sont pas favorables à l’indépendance et si une région en France ou dans un autre pays décidait d’organiser un référendum d’auto détermination de manière unilatérale il serait probablement interdit. Enfin, les indépendantistes ne lâchent jamais, l’indépendance a été rejetée en Ecosse en 2014 et les indépendantistes veulent revoter jusqu’à ce que la réponse soit oui.
        L’indépendance de cette région espagnole serait une catastrophe pour l’Europe car cela créerait un précédent et cela finirait par la guerre de tous contre tous

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s